Histoire des débuts du Go en Europe et en France

A quelle date le go est-il connu en Europe ?

Montanus.jpg (123682 octets)

Montanus_Gardes.jpg (223356 octets)

 

Dans le livre de Arnoldus Montanus 1625 (?) -1683, publié en Français en 1680 (originale en Hollandais en 1669), "Ambassades mémorables de la compagnie des Indes orientales des provinces unies, vers les empereurs du Japon". p93

Garnison du bourg de Faccone
Description des gardes du Japon.
Après diné étant remontez à cheval, ils sortirent du bourg par une porte, où ils trouvèrent une garnison, entretenue pour empêcher que personne n'y passe ni à cheval ni en norimon ( qui est une espèce de litière) à moins que ce ne soit des gens de la première qualité. A chaque côté de la porte, on voit un corps-de-garde, avec des hutes où l'on peut dormir assez commodément. Les mousquets, les picques, les sabres, & les autres armes des soldats étoient le long de la muraille, toutes fort luisantes & en bon état. De ceux qui étoient de garde, les uns jouaient à Pifango, qui est un jeu où il ne faut pas moins d'attention qu'à celui des échecs. D'autres fumoient, quelques-uns s'appliquoient à l'exercice de la picque, d'autres à l'escrime, & d'autres enfin à tirer au blanc avec le mousquet. A un des coins de ce corps de garde étoit suspendue une lanterne, où il n'y avoit au lieu de verre qu'une fine toile vernissée. De l'autre côté étoit un Drapeau portant les Armes de l'Empereur, & du Capitaine de la garnison, & un Mousquetaire & un picquier y faisaient toujours sentinelle.

 

Dans le récit du voyage de l'ambassade de la compagnie des Indes Hollandaises en Chine en 1794-95, Van Braam décrit le jeu de Ouay-ki comme le jeu favori des savants et des hommes d'état.

En 1877,Herbert A. Giles publie dans le magazine Temple Barconsacré à la description du jeu de wei-ch'i, le jeu chinois de la guerre. Cet article est repris en 1882 et il publie à nouveau dans un livre intitulé "Historic China and other sketches".

Quelques références :

Europe : Leipzig : Histoire du Go en Europe 1880-1945 , dont on pourra trouver la traduction légèrement reprise par mes soins  

Dans un article publié dans la Go Review de 1961, Edward Lasker (1885-1881) qui a publié le livre Go an Go-Moku en 1934 explique comment son ami Emanuel Lasker  (1861-1941), champion du monde d'échecs depuis 1894, le frère de celui-ci Berthold et lui-même ont perdu en 1905 une partie à 9 pierres de handicap, bien que se concertant, contre un maître de Go Japonais de passage à Berlin. Photos des Lasker.

Un article du Dr. Friedrich Lenz publié dans la Go Review en 1961

Go en Yougoslavie, un article de la British Go Association : This article was written by the late Ervin Fink of Yugoslavia : http://www.britgo.org/bgj/05519.html

Go en Slovénie : History of Go in Slovenia 

W. Schmidt: Histoire du go en Roumanie 

Portrait de Bruno Ruger, un acteur très important du Go Allemand au 20ème siècle

Histoire du Go en Europe en chinois 

R. Schurig à  Leipzig a publié en 1882, en allemand, deux petits traités d'initiation : Go, das Nationalspiel der Japaner, ausführlich und leicht fasslich dargestellt.(Moritz Ruhl)

Encyclopédie de 1911

A review of Friedrich Susan's Chronicle of Austrian Go 

Le premier article sur le go dans un journal français : Express 1969

Le Go arrive en France en 1970 : vu par le Nouvel observateur

Les débuts de l'Association Française de GO en 1971 : Souvenir, souvenir..., un article de S. Dowsey publié dans la Go Review en 1972

Patrick Mérissert, champion d'Europe en 1976 : article écrit pour le N° spécial de la revue française de Go N° 100.

Le Go en France en 1976 : un article dans le Bridgeur

Une histoire assez développée du Go en Europe a été publié en 2 volumes par Franco Pratesi  aidé de Klaus Heine et Theo van Ees :

Réédition encore plus étoffée en Mars 2005

Histoire du go en Suisse dont "Les débuts du go en Suisse" par Marcel Schweizer publié en 1989

Dernière mise à jour le 05/01/14

Retour Go